Comment dresser sa soumise ?

Comment dresser sa soumise ?

Bondage, Discipline, Sadisme, Masochisme… Beaucoup de personnes ont l’habitude de prononcer ces termes sans vraiment savoir ce qu’il en est. En effet, la soumission et la domination ne se font pas au hasard encore moins par la force. 

Il existe de nombreuses facettes de ces pratiques encore méconnues comme le dressage de soumise. On ne devient pas une soumise du jour au lendemain. C’est tout un processus, il y’a de nombreuses choses qui entrent en jeu.

Il faut respecter certaines règles afin de profiter au maximum de cette posture de dominant sans pourtant perdre sa personnalité et ses principes.

1. Communiquez avec votre soumise

Devenir soumise n’est pas un choix qui se fait de manière aléatoire et désintéressée. Si vous voulez que votre partenaire de vie en devienne une vous devez d’abord en parler.

C’est la première étape du dressage soumise. En discutant avec votre conjointe ou celle que vous désirez comme votre soumise, vous saurez tout de suite ses penchants.

Cela vous permettra de vous positionner par rapport à ses goûts. Mais il ne faut pas que communiquer, il faut aussi savoir orienter la communication. En d’autres termes, trouver des subtilités pour aborder la question de manière inquisitrice ou directe en fonction du comportement de celle qui est devant vous.

La communication est la base de toute relation aussi SM soit-elle. Vous devez lui parler de vous, de ce que vous attendez d’elle et surtout de ce que vous attendez d’elle.

dresser une soumise

2. Soyez franc avec votre partenaire

Une relation BDSM même si elle n’est pas sérieuse doit être basée sur la franchise et la sincérité. Après avoir mis votre soumise dans le bain en lui expliquant ce que vous voulez et attendez d’elle (tout en douceur) vous pouvez continuer.

Notez que cela ne se fera pas en un jour, mais progressivement. Étant donné que ce sont les débuts, il ne faudrait pas la brusquer. Alors, multipliez les conversations toujours dans la franchise. Dans ce cas de figure, le mensonge ne servira à rien.

Vous devez lui dire ce que vous aimez et ce qui vous plaît. Ainsi, elle se fera une idée et s’apprêtera en conséquence.

3. Intégrez les accessoires BDSM au fur et à mesure

comment dresser sa soumise

Un dressage soumise est une étape très importante dans une relation dominant-soumise. Pour réussir le dressage de sa soumise, il faut savoir lui donner envie. Pour ce faire, les accessoires BDSM sont un bon point de départ.

Inévitables dans une relation BDSM, les accessoires de soumission sont très nombreux. Vous pouvez commencer par des outils soft comme des menottes sm ou encore une petite tenue sexy dans laquelle elle se sentira à l’aise. Le plus important ici est de ne pas aller brusquement et de ne rien imposer.

4. Soyez dominant dans tout ce que vous faites

Généralement, les femmes aiment les mâles, les vrais ceux qui respirent la masculinité et la virilité. Alors, vous ne devez jamais vous montrer faible devant votre soumise ou feindre devant elle.

Soyez un vrai maitre bdsm, un mâle dominant dans tout ce que vous faites même quand vous croyez qu’elle ne vous regarde pas. En effet, c’est à travers ces petits détails que son obéissance et sa soumission s’installeront.

Faites de la musculation, soyez ferme avec un léger brin d’autorité dans vos paroles (mais attention soyez ferme pas méchant). Vous devez respirer l’homme, le mâle au sens pur du terme.

5. Donnez des ordres précis à votre soumise

Une soumise ne commet pas d’acte dégradant qui aurait éventuellement pu déplaire à son maître. C’est pourquoi on dit toujours que cette dernière n’est pas responsable de ces actes ou de son plaisir. Le dominant est l’instigateur de tout cela et à la fin la soumise sera acquittée de ce «péché» Et, elle sera, en même temps «payé» pour sa souffrance morale.

Le but du dressage de la soumise est de la mettre dans le bain du BDSM. Et de l’amener par ricochet à savoir obéir aux ordres de son maitre. C’est pourquoi vous devez savoir donner des ordres à votre soumise.

Au début, ces derniers doivent être simples, clairs et concis, par exemple : «mets-toi à quatre pattes», «soit une bonne petite pute», «viens sur moi et baise-moi !» Cela l’habituera et vous pourrez par la suite lui donner des ordres plus complexes.

6. Maintenez une domination constante

comment dresse une soumise

Maintenir une domination constante revient à rester dominant dans tous les contextes. Vous devez savoir entretenir la flamme et l’intérêt de votre soumise.

Vous pouvez par exemple lui donner des ordres pendant qu’elle est au boulot à travers des textos. Demandez-lui de faire des choses avec un ton ferme. Et dites-lui qu’elle sera punie le soir pour ne pas vous avoir écouté.

7. Soyez patient et à l'écoute

Comme vous le savez, la patience est une vertu, et un dressage soumise demande d’avoir de la patience en stock. Laissez-lui le temps de s’accommoder à vos pratiques et surtout ne forcez rien. Plus vous lui donnerez l’impression de la comprendre et de ne pas la frustrer elle se sentira en confiance et se lâchera plus.

8. Prévenez votre soumise avant de pratiquer

Dans un dressage de soumise, il vaut mieux ne pas aller très brusquement surtout lorsque la soumise est une novice dans le domaine. Il ne faut pas brusquer, cela pourrait la refroidir et lui enlever toute envie de pratiquer. Le mieux étant d'établir un contrat bdsm au préalable

Vous pouvez décider de prévenir votre partenaire en lui disant par exemple que : «Ce soir tu seras soumise» elle pourra alors se préparer psychologiquement.

Vous pouvez décider de dire des phrases du genre : «Soumise, viens ici !» au début de la séance. Une fois que vous aurez fini, il ne doit pas y avoir de paroles qui pourraient semer la confusion.

Vous pouvez avoir des actes protecteurs comme lui ôter ses accessoires (plug, collier, bandeau) ou lui tendre un petit baiser d’apaisement sur le cou ou la joue.

comment soumettre sa soumise

9. Faites passer son plaisir avant le vôtre

Le plaisir est au centre de toute relation et les relations BDSM n’échappent pas à cette règle. Nous revenons encore une fois de plus sur la communication. Si vous avez bien communiqué avec votre soumise avant de commencer, vous seriez orienté par rapport à cela. Vous pourriez déterminer ce qu’elle pourra aimer ou pas.

Aussi, il faut prendre le soin d’écouter votre soumise pendant vos différentes pratiques SM. En étant attentifs à ces gémissements et à son corps, vous pourriez savoir ce qu’elle aime et ce qui la fait grimper au rideau.

Vous devez savoir que la domination n’implique en aucun cas la force ni la contrainte. C’est pourquoi vous ne devez jamais forcer votre soumise à faire des choses avec lesquelles elle n’était pas d’accord dès le départ.

Lorsque vous faites un dressage soumise, vous devez savoir que vous êtes là pour satisfaire la vôtre. Sachez que c’est en se faisant dominer de manière continue qu’elle saura si elle aime cela ou pas. Alors, prenez le temps de lui faire prendre son pied. En donnant du plaisir à votre soumise elle vous le rendra au centuple.

10. Félicitez votre soumise

Le dressage de soumise est tout un processus, et dans ce processus les félicitations comptent également. Vous devez l’encourager comme une petite chienne obéissante lorsqu’elle fait des choses qui vous ont plu. Des phrases du style «c’est parfait j’adore quand tu fais ça.»

Faites-lui des compliments du genre : «Tu es très belle.» «Tu es terriblement excitante.» Et quand il y a lieu, vous pouvez la récompenser. Quand vous félicitez votre soumise, vous lui donnez envie de continuer et d’aller plus loin dans les pratiques. Cela lui permet également de se mettre en confiance.

dresser sa soumise


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Rejoignez l'Empire !

    Recevez nos derniers articles directement dans votre boite mail !