7 Conseils pour une Première Séance BDSM

Première séance BDSM -

7 Conseils pour une Première Séance BDSM

Alors ça y est ! Vous vous sentez fin prêt(es) à vous lancer à corps perdu dans votre première séance ? Vous êtes déjà excité(e) à l'idée de découvrir de nouvelles sensations ?

Très bien ! Je sais exactement ce qu'il se passe dans votre tête. Je vais tacher de vous donner tous les conseils que j'aurai aimer recevoir avant de me lancer dans ma toute première séance BDSM.

Dans cet article nous allons voir : 

  • Les prérequis indispensables pour commencer en toute sécurité
  • Des conseils et idées coquines pour préparer votre séance
  • L'état d'esprit à adopter pour profiter du moment sans stress
Après avoir lu cet article vous serez définitivement prêt(e) à profiter sereinement de votre première séance BDSM.

Commençons sans plus tarder avec une petite introduction !

Dans notre monde post fifty shades (cinquante nuance de grey), il y a une confusion (causée, je pense, par le film lui-même) quant au lieu et à la manière dont les "négociations" se déroulent entre les partenaires potentiels.

Le film met l'accent sur la négociation de contrats d'appartenance, mais en général, cela se produit qu'après un certain temps de relation sm, afin que les deux partenaires sachent s'ils sont réellement compatibles. (Non, on n'entre pas dans une quincaillerie pour "choisir un esclave sexuel".)

Quand on se lance dans sa première séance bdsm, la préparation est essentielle.

Lorsqu'il s'agit de BDSM, c'est souvent l'aspect le plus négligé de tout le jeu. Il y a des grands récits sur le "sub space", la flagellation et la meilleure façon de manier la cravache ou le martinet. Mais il est rare qu'un mot soit écrit sur l'importance de la préparation de sa première fois.

C'est le dominant ou la femme dominatrice, qui est chargé d'orchestrer la séance. Cependant nous verrons que la personne soumise à tout de même son mot à dire et participe indirectement à la préparation d'une première séance bdsm réussie.

Définition d'une séance BDSM 


Tout d'abord, définissons ce qu'est une «séance». J'aime les appeler "sessions", mais dans le langage BDSM, une «séance» est le moment où toute l'action se déroule. Elle peut avoir lieu n'importe où, dans un salon privé, une chambre à coucher, ou même en public à l’arrière d'un sexshop dans un donjon SM ou lors d’une soirée en club libertin.

Si vous êtes complètement novice, jetez un coup d'œil à cet article (le guide du débutant en bdsm) pour connaître les principes de base du BDSM. (Bondage, Discipline, Sadisme, Masochisme). Il y a beaucoup d'activités qui peuvent correspondre à ces patronymes.

Par exemple, vous pourriez
faire une séance d'attache (avec une camisole, un harnais en cuir, des sangles, ou simplement des menottes). Vous pouvez faire une séance sadomasochiste ou vous recevez ou infligez la punition.

Vous pourriez carrément
vous laisser aller à vos fantasmes et faire une séance complète avec un jeu d'impact (fouet, tapette) vos pratiques sexuelles préférées et une dynamique D/s) ("d" = dominant, "s" = soumis).


Le consentement dans le BDSM


Un des principes fondamentaux du BDSM est "Sûr, sain et consensuel", ce qui signifie que vous devez être responsable. Dans un bon état d'esprit. Et vous devez vous assurer que vous avez un consentement clair, informé et continu, pour tout ce que vous aller faire lors de la séance.

Le consentement est la clé. Gardez cela à l'esprit, car toutes les instructions suivantes sont basées sur le principe et l'hypothèse que le plein consentement a été obtenu pour toutes les activités décrites par la suite.
Le timing :

Si vous prévoyez de vivre l’expérience d'une séance bdsm, vous pourriez être tenté de surprendre votre partenaire.

Bien que vous puissiez lui faire la surprise du timing, en ce qui concerne le déroulement de la séance, vous devez obtenir son accord à l'avance. Par exemple, vous devez négocier les limites à l'avance et obtenir son consentement clair. Vous ne devez jamais le prendre au dépourvu en lui faisant quelque chose qu'il n'avait pas prévu et pour laquelle il n’avait pas donné son accord.

En ce qui concerne l'élément de surprise et de mystère. Certains fétichistes qui n'ont pas d'expérience en BDSM pensent que toutes ces discussions sur le sexe, les préférences, les désirs et les plans à l'avance enlèvent le "mystère". Au contraire ! En fait, toutes ces discussions juteuses peuvent vous rendre super excitant(e) et excité(e) !

De plus, il n'est pas possible de discuter de chaque pensée, fantasme ou caprice présent dans votre esprit pervers. Il y a donc beaucoup de mystère dans les limites d'une
séance planifiée et négociée. Pour votre sécurité, vous devez faire connaître ces limites avant de jouer et en termes très clairs et précis.


Préparer sa séance BDSM : Les 7 étapes !

seance bdsm

 

Les étapes suivantes seront utiles à toute personne souhaitant préparer une séance avec un (ou des) partenaire(s), mais gardez à l'esprit que le dominant ("dom") est le chef, donc la plupart des étapes seront effectuées par le dominant, en particulier la planification. Le rôle du soumis ("sub") est de suivre, mais aussi de participer à la planification en ce qui concerne la fixation des limites et la communication des désirs. N’hésitez pas à prendre le temps qu"il faudra car la première étape est la plus importante, elle fixe le cadre.

1. La communication avant une séance BDSM 


Dans les jours précédant, vous devez discuter du type de séance BDSM que vous voulez pratiquer et des activités souhaitées. Si vous êtes débutant et que vous n'avez pas encore déterminé lequel de vous deux est le dom et lequel est le sub. Une façon simple d'entamer cette discussion est de prendre ce questionnaire bdsm, de le remplir séparément, puis de vous réunir et de discuter de vos réponses.

Discutez de ce que vous voulez, de ce que vous pourriez être curieux d'essayer, et de ce qui ne vous intéresse pas ou de ce que vous
ne voulez absolument pas faire. C'est là que vous négociez les limites. Le soumis doit établir des limites clair et précises et choisir son safeword.

Ensuite accordez vous sur vos désirs, par exemple, pourriez tous les deux aimer le sexe vaginal, le fisting, la torture des tétons, la fessée, ou la stimulation du clitoris menant à l'orgasme forcé. Veillez à négocier les attentes et les niveaux d'intensité de chaque activité et prenez des mesures de sécurité.


Une fois que vous avez trouvé un terrain d'entente, le dominant peut planifier la séance et réfléchir à ce qu'il faut pour se préparer en passant à l'étape 2.

2. Préparer le scénario de la séance BDSM


Commencez à planifier mentalement la scène en choisissant le moment, le lieu et les activités sexuelles (ou autres) les plus importantes pour vous (assurez-vous que ce sont des priorités pour votre esclave aussi). Gardez-les à l'esprit pour la séance. Vous ne voulez pas (bien que vous le puissiez) planifier chaque détails d'une séance : elle pourrait être trop robotique pour une première fois.

En outre, cela vous met beaucoup de pression pour "mémoriser" tous vos mouvements. Vous voulez que tout se déroule de façon
naturelle et dans l’instant présent. Vous avez la construction de base (rôles définis, limites fixées, activités principales) et, dans le cadre de cette construction, vous improvisez le déroulement de la séance.

Dominant : Maintenant que vous connaissez vos principales activités, assurez-vous de commander les accessoires bdsm dont vous avez besoin. 

Soumis(e) : C'est le moment pour vous de profiter pleinement de votre rôle et de vous préparer mentalement à la soumission. Vous devrez également planifier votre tenue vestimentaire. Optez pour du latex si votre dom ou vous même êtes fétichistes, ou optez pour de la lingerie sm ou des jolies harnais de corps en cuir / similicuir comme ceux ci-dessous.



 harnais femme

 

3. Un peu de Piment avec un appel coquin ou des sextos


Dominant : commencez par des instructions légères pour préparer votre soumis(e) à la servitude. Par exemple demander des photos sexy ou donnez lui des instructions de masturbation en lui disant ce que vous allez lui faire. Peut-être même avec un gode ou un vibromasseur. Si vous aimez tous les deux pratiquer la sodomie durant les ébats, c'est le bon moment pour lui demander de mettre un plug anal afin de s'entraîner avant la séance. C’est toute cette phase de suspense et d’excitation qui vous préparera pour le grand jour !

4. Préparer des accessoires BDSM

Dominant : Rassemblez vos toys and let's play ! En dehors d'avoir une vie sexuelle riche et épanouie. Une partie du plaisir de préparer une séance BDSM réside dans le choix des accessoires et tenues. Cela peut aller d'une simple cagoule, d'un body fetish, d'un plumeau, de menottes ajustable, de collier en cuir en passant par un corset, un bustier, un anneau de pénis (cockring) ou encore une camisole.

En effet les accessoires sont diverses et variés. Pour les débutant, le plus simple pour ne pas y passer des heures et économiser quelques euros, c'est le kit bondage !

Pour beaucoup de fétichistes expérimentés, l’accessoire ultime de domination reste la cage de chasteté. Elle existe sous différentes formes et déclinaisons, pour hommes, pour femmes, en métal, électrique, en silicone et bien d'autres ! La boutique N°1 en la matière est Chaste Cage !

5. Donner des instructions à votre soumis(e)


Dominant : La veille et/ou le jour de la séance, vous devez envoyer vos instructions principales par sms ou en appelant votre soumis(e). Cela ne sert pas seulement à entrer dans le "head space" autrement dit "espace mental" du soumis (à ne pas confondre avec le "sub space"). Préparez le suspense en donnant quelques détails sur ce que vous ferez lors de la séance, mais laissez un peu de suspense..

Par exemple, vous pouvez envoyer un texto à votre
esclave pour lui dire que vous voulez qu'il porte une tenue en vinyle ou bien qu'il ou elle devra vous attendre en position de levrette, seins nus ou torse nu. Vous pouvez aussi lui ordonner de faire son lavement anal ou de stimuler un peu sa prostate avant votre arrivée afin d’être prêt(e) à vous recevoir.

6. Le bon état d'esprit 

seance bdsm conseil

 

A moins que votre partenaire de jeu ne soit masochiste, l'interaction physique de l'instrument (main, corde, fouet, canne, etc.) et du corps du soumis n'est qu'un des aspects du bdsm. L'autre facteur déterminant, et encore plus important, est l'état mental de l'esclave. Avant de jouer, le but premier du Dominant doit être d'inspirer confiance et de détendre le soumis, afin que la tension et l'appréhension soient bannies de son esprit.


Ainsi, avant même que la séance ne commence, le soumis se trouve déjà dans l'état d'esprit le plus réceptif au jeu sadomaso ou de domination mentale. La capacité psychologique du soumis à devenir réceptif est souvent déterminée bien avant que le soumis ne mette les menottes et ne soit attaché à la croix st André.


L'objectif de la plupart des séances (autres qu'une scène d'enlèvement, ou d'agression sexuelle consentie) devrait être de mettre le soumis dans un état psychique de confiance et sans stress. Idéalement, le soumis devrait avoir la même foi dans les capacités du Dominant qu'il aurait avec un chirurgien qualifié. 

7. Lancez vous en toute sérénité !


Si vous ne vous sentez pas en confiance, agissez. Avant et pendant le jeu, comportez-vous de manière à soutenir le sentiment que vous serait à l'aise dans votre rôle. Trouvez votre voix et votre rythme, et si vous êtes un peu tremblant(e) à l'intérieur, c'est normal c'est comme le track avant de monter sur scène

Renvoyez vous un bon discours interne. en affirmant votre confiance et votre estime de vous. Réjouissez-vous du fait que quelqu'un vous aime et vous fasse suffisamment confiance pour faire cela avec vous.

Alors oui, il y a beaucoup de choses à gérer, beaucoup de choses auxquelles il faut faire attention, et beaucoup de choses peuvent ne pas se passer comme prévu. Mais après avoir lu cet article, vous avez les outils pour réaliser vos pensées coquines, assouvir vos fantasmes et pour que votre première séance de BDSM se passe à merveille.

N'oubliez pas que lorsqu'il s'agit de BDSM, il n'y a vraiment qu'un objectif primordial : que vous passiez tous les deux un bon moment.

Ne vous mettez pas de pression, prenez simplement cela comme des jeux érotiquesHabillez-vous de manière à vous sentir sexy et puissant(e), et créez un environnement à votre goût. Si vous aimez les body sensuelles, jetez un œil à notre magnifique collection de lingerie BDSM.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour la découvrir

lingerie bdsm

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos nouveaux articles dans votre boite email.