débuter en bdsm

Guide BDSM -

Guide du Débutant en BDSM


Vous n'avez pas beaucoup d'expérience en BDSM et vous souhaitez vous lancer ? Vous aimeriez en savoir plus sur cet univers passionnant ?

Vous êtes au bon endroit ! Nous savons exactement comment vous aider.

Dans cet article de blog nous verrons :

  1. Qu'est ce que le BDSM et qui sont ses adeptes
  2. Tout ce qu'il faut savoir avant de s'engager dans une séance en toute sécurité
  3. Les pratiques les plus courantes et leur définition

Nous allons voir qu'il y a peu d'activités qui soient aussi excitantes, aventureuses, intimes et gratifiantes que le BDSM.

Cela consiste à explorer de nouvelles sensations. Alors explorons !

C'est une pratique sexuelle appréciée par certains et désirée par d'autres. Beaucoup de gens, probablement vous aussi, ont fantasmé sur les jeux de pouvoir, de domination et de soumission... Et c'est tout à fait normal, ce sont des fantasmes très répandus. Notamment celui de devenir un maître en bdsm

Alors que la culture populaire a tendance à diaboliser le BDSM, le faisant apparaître comme extrême et seulement pour quelques-uns, quand on rentre dans cet univers on se rend compte qu'il est très riche. Il y en a pour tous les goûts. Les accessoires BDSM et sex toys existent dans toutes les couleurs, pour toutes sortes de sensations, pour les débutants comme pour les experts.

Au fond, le sexe avec contrainte n'est pas différent de tout autre type de sexe. Au cœur du BDSM, il y a la confiance, le respect et la considération. Il s'agit de communication verbale et d'empathie physique. Il s'agit de deux ou plusieurs personnes qui s'unissent de manière à rendre chaque partenaire heureux.

Si vous êtes un débutant dans le BDSM, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Bien que chaque séance de bondage ou de sado-masochisme ait son propre jargon et ses propres règles, tout ce qui compte c'est ce que vous souhaitez faire avec votre partenaire sexuel.

Vous fixez vos propres règles et trouvez votre propre niveau de confort. Vous expérimentez les jouets sexuels ou SM divers pour trouver ceux qui vous conviennent le mieux. Le BDSM consiste à explorer de nouvelles sensations et à trouver de nouvelles voies pour l'énergie sexuelle fascinante et excitante que nous avons tous en nous. 

Qui sont les adeptes du BDSM ?

débutant bdsm


Mystérieux millionnaires ? Jet-setters internationaux ? Goths ? Punk ? Quels sont les types de personnes qui pratiquent le BDSM ? Voici notre tentative d'en dresser une liste exhaustive.

Tout le monde : Il n'y a pas de "type" BDSM. L'éventail de la sexualité humaine est incroyablement large et impossible à catégoriser. Tout le monde peut en faire partie ou même le vouloir.

La domination et la soumission se présentent sous toutes les formes. Il y a des éléments de cette sexualité que toute personne peut apprécier, même si ils ne la définissent pas eux-même comme du BDSM. Je le répète, il n'y a pas de "type". Beaucoup, ou devrais-je dire la plupart d'entre nous, apprécions le BDSM à un degré ou un autre.

Ne vous sentez donc plus jamais "honteux" d'en pratiquer ou d'en avoir envie. Les limites pseudo morales que la société nous impose, et même que certaines personnes s'imposent à elles-mêmes, ne sont que des freins à un épanouissement total.

Votre liberté et ce que vous souhaitez en faire ne concerne que vous, et uniquement vous, tant qu'elle n'empiète pas sur celle des autres. Si le jeu de domination est quelque chose que vous aimez, ou si vous êtes simplement curieux, alors vous êtes le type de personne qui pourra entrer dans cet univers.

Si vous êtes intéressé et que vous voulez en savoir plus, la première chose à faire est de comprendre les différents types de BDSM, ainsi que la façon de les définir.


Signification du BDSM :


Il y a de fortes chances que vous ayez entendu l'anagrame BDSM à maintes reprises, même si vous ne savez pas ce qu'il signifie. Définissons le.

  • B pour Bondage :


Comme nous le verrons, B est la seule de ces lettres qui a une signification physique précise. Dans le jeu de Bondage, un partenaire est rendu partiellement ou complètement immobile. Cela peut provenir d'une paire de menottes, d'une corde ou même du fait d'être complètement attaché au lit. Les laisses, les bâillons et les menottes de porte en font également partie.

Le point commun entre tous ces éléments est qu'ils rendent plus difficile, voire impossible, de résister à ce que font les personnes dominantes. Bien entendu, les limites et les attentes sont convenues à l'avance, mais à l'intérieur de ces limites, tout est permis.

Il y a une certaine excitation à savoir que si vous êtes lié(e). Vous ne pouvez pas empêcher d'être chatouillé(e), embrassé(e), léché(e), giflé(e), ou tout ce que vous désirez. Il y a aussi un plaisir pour le partenaire à pouvoir faire ce qu'il veut de votre corps.

  • D pour Discipline ( ou Domination ) :


C'est lorsque vous êtes celui qui contrôle l'action. Il y a beaucoup de personnes qui aiment être dominant. Ce n'est pas toujours physique, comme nous allons le voir. Il s'agit de faire obéir quelqu'un à vos ordres, que ce soit par une retenue exquise, l'octroi de plaisir, un jeu physique ou tout autre moyen (évidemment, en tenant compte de son consentement et de ses désirs).

Le revers de la domination est l'acte de soumission. Les doms et les subs ont tendance à avoir une relation, voire à être en relation. Le soumis prend son pied en se faisant dire quoi faire ou en prenant ce que le dom lui donne. Dans les mentalités populaires, la personne soumise est généralement une femme, mais il se trouve que les rôles sont répartis de manière assez égale entre les deux sexes.

  • S pour Sadisme :


Un sadique (en BDSM) est la personne qui prend plaisir à être le partenaire dominant et qui, en général, prend plaisir à l'être sexuellement. Il est possible d'être dominant sans en tirer du plaisir sexuel, si vous le faites minutieusement ou si vous êtes naturellement prédestinés à ce rôle, en donnant et en jouant pour un partenaire. Mais si être dominant, surtout sous la forme d'infliger de la douleur, vous excite, alors vous êtes un sadique dans la communauté BDSM. Ici, cela n'a pas de connotation négative. C'est une belle partie du puzzle de la relation sexuelle.

  • M pour Masochisme :


Il en va de même pour un masochiste, c'est-à-dire une personne dont le plaisir sexuel peut consister à se faire infliger des douleurs ou d'autres formes de soumission. Les personnes peuvent être masochistes pour de nombreuses raisons, et comme mentionné précédemment, il n'y a pas un seul type de personne qui aime ça. Il ne s'agit pas d'être faible ou peu viril ; il s'agit de votre sexualité.

Il se peut que vous n'entriez dans aucune de ces catégories, et c'est très bien ainsi. La plupart des personnes, surtout les débutants, ne se définissent pas entièrement par un seul rôle. En fait, il est très courant que les couples soient des commutateurs (switch), des personnes qui intervertissent le rôle dominant/dominé, et qui se trouvent tour à tour aux différentes extrémités du fouet.

Comme toujours, il s'agit de trouver ce qui vous rend le plus heureux. Et bien souvent, cette recherche commence par un travail interne ainsi qu'en l'expérimentation de nouveaux accessoires BDSM.

 

Les accessoires BDSM 

accessoires bdsm

Voici une liste non exhaustive des jouets que vous utiliserez probablement : 


Menottes | Bandeau | Colliers | Fouet | Cravache | Martinet | Baillon | Vêtements en Latex ou en Vinyle | Lingerie | Harnais | Masque | Pince Tétons | Corde Shibari | Balançoire Sexuelle | Plug Anal | Gode Ceinture | Cage de Chasteté | Anneau Pénien | Laisse | Plumeau | Bougie | Cagoule | roue de wartenberg | sceau d’urètre | Laisse | Chaîne | Déguisement | Lingerie | paddle | bracelet | aiguille | Etc..

 

S'engager dans le BDSM :

 

Alors, vous pensez que vous êtes prêt à commencer ? Et bien, comme nous l'avons dit, cela commence bien avant que vous ne vous mettiez au lit (ou sur le sol, ou attaché contre la porte, ou dans le donjon que vous avez emprunté à votre voisin pour le week-end).

Cela reste vrai même si un seul partenaire est débutant. Il y a beaucoup de couples dans lesquels une personne est assez expérimentée en BDSM et l'autre ne l'est pas. Quel que soit votre niveau d'expérience, tout commence par une conversation.

  • Avant l'acte :


Le BDSM n'est pas dangereux. Il donne le frisson sexuel de l'interdit et du danger, avec l'adrénaline et la sérotonine sécrétée à ce moment là, mais il ne doit jamais y avoir de scénario où l'un des partenaires peut être sérieusement blessé.

C'est une expression des fantasmes de chacun ; non pas un sport extrême. N'entrez donc pas dans le jeu en pensant que vous prenez un risque. Il faut plutôt penser que vous essayez quelque chose de nouveau avec quelqu'un.

Avant de mettre un bâillon, ouvrez votre bouche... et vos oreilles.

Parlez entre vous. Toute bonne relation BDSM commence par l'honnêteté. Soyez honnête sur ce que vous voulez, et sur ce que vous pensez pouvoir souhaiter ou non. Soyez honnête sur ce qui vous met à l'aise. Soyez honnête à propos des lignes à ne pas franchir.

Sachez que c'est la première d'une longue série de conversations. Nous connaissons des personnes qui nous ont dit ne jamais aller au delà des menottes, et qui aujourd'hui s'enveloppent de combinaisons en latex chaque week-end.

Explorez vos fantasmes. N'ayez pas honte. La sexualité humaine comporte des centaines de variations, vous devriez donc être à l'aise pour parler de fantasmes. Vous ne saurez pas ce que vous, ou votre partenaire souhaite si vous ne pouvez pas parler de ce que vous désirez dans votre intimité.

Regarder | Lire du porno. Certains des éléments du BDSM peuvent être déroutants, difficiles à comprendre ou même à visualiser. C'est là qu'interviennent les vidéos utiles, y compris la pornographie. Voyez comment d'autres personnes apprécient ou pratiquent le BDSM. Assurez-vous de savoir ce que vous recherchez.

Il y a des vidéos et des mises en scène sur tout, du BDSM sensuel pour débutants (fortement recommandé), au hardcore. Mais il est essentiel de savoir quoi faire pour savoir si cela vous plaira.

Regardez les accessoires BDSM. Le simple fait de regarder des collections de kits de jeu de bondage pourrait déclencher quelque chose en vous que vous ne soupçonniez pas.

  • Les règles de base :


OK, c'est la première fois et vous vous préparez. Il est temps de rappeler quelques règles de base.

Sécurité. Ne faites jamais rien sur lequel l'un ou l'autre n'est pas à l'aise.

Ouverture. Discutez de vos attentes, de ce que vous attendez réellement et de la façon dont vous espérez y parvenir. Vous n'avez pas besoin d'improviser. Vous pouvez passer en revue le scénario et préciser ce que vous espérez. Non seulement cela vous mettra l'un comme l'autre plus à l'aise pendant l'acte, mais n'oubliez pas que vous parlez de sexe. Cela restera excitant d'en discuter !

Consentement. En rapport avec ce qui précède. Assurez-vous de savoir ce que la personne veut et ce qu'elle ne veut pas. Cela va dans les deux sens. Si le partenaire qui joue le rôle du dom a peur de blesser l'autre personne, trouvez un moyen de vous y adapter. Soyez prêt à y aller doucement. Et soyez prêt à vous arrêter.

  • Pendant l'acte :


Il ne fait aucun doute que, pour les personnes qui pratiquent le BDSM très hardcore, un safeword ou un geste rassurant peuvent s'avérer extrêmement importants. Mais ce n'est pas quelque chose dont vous aurez toujours besoin. Tout ce dont vous avez réellement besoin, ce sont ces trois choses.

Respect. Vous êtes dans le même bateau, tous les deux, trois ou même sept. Vous voulez les mêmes choses, un moment agréable. Même si vous jouez un rôle où certaines personnes sont soumises, elles restent des êtres humains. Respectez-les.

Communication. Nous allons aborder le jeu de rôle ci-dessous, mais n'oubliez pas que la communication en dehors du scénario est attendue, compréhensible et souhaitée. Même si vous faites une sorte de scénario de "mauvais flic", le prisonnier peut dire "Attendez, je préfère qu'on fasse comme ça". Et vous vous adaptez. Et puis vous continuez. C'est même normal d'avoir une conversation pendant et puis de reprendre. 

Compréhension. Vous voulez tous les deux la même chose. Comprenez-vous, comprenez vos désirs, vos craintes et vos limites. Vous pourrez ainsi à vous amuser ensemble.

Les pratiques BDSM :

bdsm debuter 

"Je ne pratique pas le BDSM car je n'aime pas être fouetté." Nous avons tous déjà entendu cela. Mais il existe de très nombreux types de BDSM, et il y a de fortes chances que vous en ayez fait (ou que vous soyez intrigué) par certains. Cette liste est loin d'être exhaustive, mais c'est un bon point de départ. 

  • Privation des sens. Les yeux bandés complètent tout ce qui figure sur cette liste. Non seulement vos autres sens sont exacerbés lorsque vous ne pouvez pas voir (y compris votre sens du toucher), mais il y a un frisson qui vous rendra nerveux à ne pas savoir si ou quand vous allez être fouettés, chatouillés, vibrés, embrassés, léchés, pénétrés...
  • Chatouillement. Certains aiment chatouiller ou se faire chatouiller par leur partenaire. Parfois attachés, en équilibre entre le plaisir et quelque chose de plus proche de la douleur et des sensations incontrôlables de tortillement. Le BDSM peut n'être rien d'autre qu'une légère collection de plumes.
  • Fessée, c'est le BDSM classique, qui consiste à utiliser sa main, un paddle ou n'importe quoi d'autre pour gifler les fesses nues de son partenaire de jeu. C'est sérieux, excitant, amusant, sexy, intime et délicieux. C'est très bien pour les débutants, parce que le cul, avec sa surface et sa graisse, est un endroit parfait pour être giflé. Avez-vous déjà giflé le derrière de votre partenaire ? Bien sûr que vous l'avez fait. Maintenant, faites-le pour de vrai.
  • Fouet. Un fouet BDSM, martinet ou cravache fait passer la fessée à un autre niveau. C'est une sensation plus aiguë, avec une piqûre plus intense, un grésillement plus fort, un baiser plus mordant. Très prisé par les sado-masochistes, à manier avec précaution par le débutants.
  • Bondage. La star de toute expérience BDSM, la retenue, comme nous l'avons dit plus haut, elle limite la possibilité de résistance. Et rend le soumis complètement asservi. Cela ouvre des possibilités de nouvelles punitions, et de nouvelles positions. 
  • Torture des tétons. Pour de nombreuses femmes et de nombreux hommes, les mamelons sont des zones érotiques très sensibles. Les mamelons peuvent être serrés et manipulés pour que le plaisir sensuel s'approche de la beauté de la douleur. Les pinces à tétons sont des outils essentiels pour cela, comme outil de préliminaires, et les laisser en place pendant le sexe peut augmenter les sensations tout au long de la séance.
  • Jeu d'aiguilles. Beaucoup de gens aiment les objets pointus qui s'enfoncent dans la chair (sans la couper). Il existe de nombreux "kits sévères" qui comprennent des objets comme des fouets pointus ou des Roues de Wartenberg. Ces derniers procurent une sensation entièrement nouvelle.
  • Jeu Anal. Il existe de nombreuses terminaisons nerveuses dans votre porte arrière, et le jeu anal vous permet de toutes les expérimenter. Le gode, le plug anal, le vibromasseur, le crochet anal, les strapons, etc.. Sont très populaires dans le milieux BDSM. Si quelqu'un est attaché, les yeux bandés, il ne sait pas ce qui va se passer (dans les limites et les désirs convenus, bien sûr). Le jeu anal ouvre de nouvelles possibilités pour une jouissance inégalée.

  • CBT (cock balls torture). En français : torture de la bite et des testicules. Il en existe de nombreuses variétés et de nombreux hommes aiment qu'on joue avec leur virilité. Les jouets pour cela comprennent les fouets et les paddles, mais aussi les cock-rings, qui empêchent l'éjaculation et laissent un partenaire (homme ou femme) décider de ce qu'il faut faire. Un autre article populaire dans cette catégorie est le dispositif de chasteté (brancard à bille ou anneau de pénis), qui procure une sensation de tiraillement doux mais palpitant dans les testicules.


Qu'est-ce qu'une scène dans le BDSM ?


Il existe plusieurs types de scènes, et nombre d'entre elles sont liées. C'est une expression pour le type de bondage que vous aimez. Si vous êtes adepte du BDSM, vous faites partis des kinksters (ou fétichistes).

  • Bondage :


Comme nous l'avons dit, c'est le centre de la plupart des activités BDSM. Si vous êtes attaché, tout peut arriver. Même si rien ne se passe à part s'embrasser, la nature physique du fait d'être attaché accentue toute les sensations et stimulation pour un plaisir indescriptible.

  • Jeux de rôles :


Les fantasmes constituent une part importante du BDSM. Beaucoup de gens adorent jouer un rôle et se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre. Ces fantasmes peuvent inclure :

Le flic et le suspect, le kidnappeur et le kidnappé, la directrice et le vilain écolier, ou encore la dominatrice et le soumis. N'oubliez pas que ces scénarios sont amusants et qu'ils sont inspirés de fantasmes de la vie réelle. Vous pouvez jouer tous les scénarios que vous voulez. Parfois, le scénario de l'envahisseur est retourné et devient un jeu de torture (CBT). C'est à vous de décider.

Sexe avec des étrangers. Faire semblant d'être d'autres personnes permet souvent aux couples d'explorer davantage. Il peut s'agir de faire semblant de coucher avec quelqu'un d'autre, mais aussi de faire semblant d'être quelqu'un d'autre. C'est parfois très libérateur. C'est votre fantasme, et tant qu'il ne s'immisce pas dans la vie réelle, vous êtes tranquille.

Changement de sexe. Il n'y a pas de règles strictes pour les genres et la sexualité, mais il y a des restrictions biologiques. Les plus importantes peuvent être débloquées avec un gode ceinture !

Domination/Soumission. C'est une forme de BDSM qui n'implique pas toujours le sexe. Il peut s'agir de relations dans lesquelles un partenaire fait tout ce que dit le partenaire dominant, toutes ses tâches, le suit, ou ne peut atteindre l'orgasme que lorsqu'il est commandé.

Bien que ce ne soit généralement pas pour les débutants, vous pouvez jouer avec ce concept. Par exemple, faire porter à un partenaire des pinces à tétons ou un cockring pendant la journée au travail. De cette façon, ils savent toujours que les sensations sexuelles qu'ils ressentent sont dues à leur partenaire, qui les domine de loin.


Le sexe est-il important dans le BDSM ?

débuter en bdsm

C'est une bonne question, à laquelle on peut répondre de plusieurs façons. Il y a des moments, peut-être la plupart du temps, où cela se termine par un acte de pénétration et conduit à l'orgasme.

Il y aura des moments où cela se produira pour un partenaire mais pas pour l'autre. Il y a également des séances BDSM lors desquelles personne ne jouit, ou lors desquelles personne ne touche les parties génitales de son partenaire.

Parfois on se contente de l'excitation que procure le fait d'utiliser des jouets seul ou devant son partenaire. Pour les amateurs de sextoys et de plaisirs solitaires, nous avons le plaisir de vous présenter la collection de nos partenaires Vibro Plaisir, boutique N°1 sur les Vibromasseurs.

Mais tout cela est du sexe, à sa manière, car c'est un échange érotique. Il y a des relations BDSM lors desquelles une personne se contente de laver les vêtements de l'autre. Ils n'ont jamais de relation sexuelle, ils ne s'embrassent jamais, ils ne se touchent même pas. Mais pour eux, c'est aussi intime qu'un week-end pluvieux dans une cabane isolée. 

Pourquoi on aime tant le BDSM ?


Il y a peut-être certains passages de cet article qui vous ont fait grimacer ou durant lesquels vous vous êtes demandé pourquoi les gens font ça. Et bien, pour les mêmes raisons que tout le monde fait n'importe quoi sexuellement, c'est amusant, excitant, et ils aiment ça. Parfois pour des raisons qu'ils ne peuvent pas expliquer.

Mais pour être plus clair, le BDSM apporte beaucoup de choses, notamment :

De nouvelles sensations | Une plus grande intimité | De meilleures communications | Sortir de l'ordinaire | Nouvelles possibilités | Un sentiment de danger | Un sentiment de transgression.

Bien fait, ce n'est pas dangereux. Ni transgressif. Le BDSM est normal. Mais vous pouvez vous sentir en sécurité, tout en continuant à éprouver des sensations dangereuses et à transgresser les règles, en faisant en sorte qu'un monde ennuyeux de lumières fluorescentes dans les bureaux et d'embouteillages devienne palpitant, nouveau et différent.

Vous pouvez endosser de nouveaux rôles avec votre partenaire, ce qui donne une étincelle à votre vie sexuelle. Vous pouvez découvrir de nouvelles facettes de vous-même et, ce faisant, vous redécouvrir les uns les autres. Vous pouvez rire, jouir et explorer ensemble. Vous pouvez parler de vos fantasmes les plus profonds.

Envisagez votre première séance BDSM 


Avec toutes ces informations, vous n’êtes plus un(e) débutant(e) ! Vous connaissez les fondamentaux et si ce n'est pas déjà fait, il est temps de se lancer dans votre première séance BDSM !

Vous êtes maintenant capable d'identifier plus précisément les accessoires et pratiques qui vous plaisent et vous correspondent le mieux. Vous pouvez enfin commencer votre quête de plaisir et de découverte dans ce nouvel univers qui s'offre à vous.

C'est pourquoi, nous vous suggérons de jeter un œil à notre large gamme d'accessoires BDSM. Vous risquez d’être surpris(e) en découvrant certains jouets pour le moins insolites !

Découvrez les dés maintenant en cliquant sur l'image ci-dessous.

Accessoires sm


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos nouveaux articles dans votre boite email.