L’art de la fessée érotique dans le BDSM

L’art de la fessée érotique dans le BDSM

La fessée érotique est peut-être un préliminaire parmi tant d’autres pour les couples classiques, mais pour les adeptes du BDSM.. C’est bien plus que ça  ! La fessée à la main, au paddle ou avec n’importe quel autre accessoire, impose naturellement un rapport de dominant-dominé. Et aussi bien pour le soumis que pour le dominant, elle décuple le plaisir sexuel. La fessée érotique est un art.

Vous désirez savoir comment maîtriser l'art de la fessée et quels accessoires utiliser pour la rendre encore plus hot ? Toutes vos réponses se trouvent ici  !

La fessée érotique, une pratique BDSM à la fois répandue et tabou

fessee erotique

La fessée érotique est pratiquée par presque tous les couples, même ceux qui ne sont pas BDSM. Toutefois, il s’agit très souvent d’une petite tape sur les fesses pendant la levrette ; les partenaires s’en rendent à peine compte.

D’autres couples par contre, font d’elle un jeu sexuel et la pratique dans des jeux de rôle. Ils y intègrent des accessoires comme des cravaches ou des paddles bdsm afin de passer au niveau supérieur.

Avant, il était pratiquement interdit d’en parler, mais aujourd’hui, avec la libéralisation des mœurs, la fessée est un sujet de plus en plus abordé dans les couples classiques. 

Pendant un rapport sexuel, la fessée est censée amplifier l’excitation et pimenter les choses. Elle peut représenter un jeu entre la personne qui la donne et celle qui la reçoit. Mais avant d’en arriver là, vous devriez en discuter avec votre partenaire et lui faire part de vos envies. Autrement, vous pourriez le ou la frustrer. Lorsqu’on entre dans l’univers du BDSM, la fessée est tout un art, une pratique complète.

La fessée BDSM

Encore appelée spanking dans le monde BDSM, la fessée est toujours le fruit d’un accord passé entre la personne qui domine et celle qui est soumise. Lors de la partie de jambes en l’air, c’est le dominant qui donne la fessée au soumis. Selon ce qui aurait été dit entre les partenaires, cette frappe peut être donnée de façon spontanée. Le dominant a le droit de frapper le soumis aux fesses sans lui demander la permission, si les termes ont été définis avant l’acte. 

Contrairement à ce que d’aucuns pensent, le monde BDSM n’est pas synonyme de barbarie, de sévices corporels contre la volonté du soumis, non. Il s’agit plutôt de préférences, de recherche du plaisir au-delà de ce qui peut être perçu comme normal, toujours dans le respect de l’autre. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les cet univers merveilleux, vous pouvez consulter notre article : Le guide du débutant en BDSM

fessee maitre

La fessée BDSM est donc une pratique douce qui ne laisse pas de bleus ou de blessures à la personne qui la reçoit. Elle peut représenter une douce punition infligée au soumis par son maître suite à une désobéissance. La fessée ainsi conçue booste le plaisir et offre même un orgasme intense (dans certaines conditions). 

Son but est d’offrir un plaisir ultime et de renforcer chaque partenaire dans son rôle. Donner une fessée est un signe de domination tandis qu’en recevoir est un signe de soumission. 

La fessée érotique doit être conçue selon ses nombreux aspects :

  • Acte d’amour ;
  • Gratification ;
  • Ageplay
  • Cliché films X ;
  • Volonté d’humilier ;
  • Volonté de soumission ;
  • Rituel hédoniste ;
  • Etc. 

En réalité, la fessée érotique est une pratique entre adultes consentants. Saviez-vous qu’elle n’est pas récente ? Son histoire vous permettra de vous en rendre compte. 

Petite plongée dans l’histoire de la fessée érotique

fessee dominatrice

La fessée érotique remonte aussi loin que la notion d’érotisme elle-même. L’une de ses premières représentations remonte au Ve siècle avant Jésus-Christ. Elle a été découverte dans une salle funéraire étrusque dite tombe de la fustigation. 

Les fessées sont évoquées dans l’Art d’aimer d’Ovide. C’est surtout la position adéquate adoptée pour la faire et pour contempler le corps de sa partenaire qui y est nommée. Même Jean-Jacques Rousseau évoque dans Les Confessions que les fessées qu’il avait reçues à 8 ans avaient eu pour effet de provoquer sa jouissance. La fessée était très répandue dans les maisons closes au XVIIIe siècle, selon Jean Feixas. Des ecclésiastiques, aristocrates et même manants s’y adonnaient à cœur joie. 

C’est surtout au XIXe siècle qu’un réel intérêt pour la fessée érotique est observé via les représentations, les gravures, les littératures, les journaux érotiques, les photographies, etc. Au XXe siècle, l’intérêt pour la fessée était encore plus grandissant pour plusieurs raisons : 

  • Un public plus large est touché par la littérature de la fessée ;
  • Une multitude de romans dédiés à la fessée ont fait leur apparition ;
  • La production ainsi que la publication des œuvres littéraires sur la fessée érotique ont pris de l’ampleur. 

Il reste énormément de faits historiques qui attestent de la pratique de la fessée depuis des lustres. À présent, c’est à vous de maîtriser cet art. Et pour commencer, il est primordial que vous connaissiez les diverses positions pour administrer une fessée érotique. 

Les différentes positions pour administrer une fessée érotique

L’at de la fessée érotique passe par l’esthétique, la connaissance des positions et l’utilisation des accessoires. Dans cette partie, découvrez les positions adéquates pour recevoir une fessée. Cette liste n’est pas exhaustive :

fessee maitresse

  • Les jambes écartées ;
  • Contre le mur;
  • Menotté à un support ou au lit ;
  • Entre les genoux ou sur les genoux ;
  • Penché sur une chaise ou un canapé ;
  • À 4 pattes au sol ou au lit ;
  • Sur l’épaule du maître ou du dominant ;
  • À genoux ;
  • Attaché à une porte, un arbre (dans un endroit sécurisé ou isolé) ;
  • Allongé sur le ventre sur un banc de fessées ;
  • Plié sur un bureau avec les orteils repliés ;
  • Etc. 

Faites-vous plaisir et surtout, profitez de votre imagination. 

fessee

Comment réussir à tous les coups des fessées érotiques dans le BDSM

Pour réussir à tous les coups des fessées BDSM, vous devez avant tout communiquer avec votre partenaire. Il est tout à fait normal de le faire de manière spontanée, mais il faut déjà avoir discuté de cela avec votre maître ou votre soumis. N’hésitez pas à parler de vos limites et à demander celles de votre partenaire. 

Mettez les sens de votre partenaire en ébullition 

Pour maîtriser l’art de la fessée érotique, il suffit de connaître de petites astuces. Vous pourrez donc mettre les sens de votre partenaire en ébullition. Ne le laissez pas savoir avec précision, votre prochaine tape. Entre chaque fessée, insérez des caresses de zones érogènes, effleurez les fesses avec vos doigts ou avec l’accessoire que vous utilisez, arrêtez-vous un moment et laissez votre partenaire s’impatienter. 

Sachez à quel endroit donner la fessée

Il paraît évident que la fessée, c’est sur les fesses ! Cependant, dans la fièvre du moment, il peut arriver que vous frappiez le coccyx ou les cuisses ; ce qui fait très mal et peut changer radicalement l’ambiance. Concentrez-vous donc sur les parties où il y a le plus de chair. Une bonne fessée n’est jamais brutale, mais plutôt piquante. 

fessee soumis

Définissez toujours un safe word

Tous les couples BDSM connaissent le safe word. Il permet de dire stop lorsque les choses vont loin et qu’un partenaire ne peut plus supporter les jeux. Alors même si la fessée n’est pas l’une des pratiques BDSM les plus violentes, il est quand même conseillé de définir un safe word. Encore plus parce que pendant la fessée, il est plus ou moins rare de voir le visage de la personne qui la reçoit. La communication verbale doit donc être prioritaire. Le mot de sécurité est très pratique lorsque votre partenaire dépasse les limites. 

Variez les plaisirs

Des fessées BDSM ne sont parfaites que lorsqu’elles ne sont pas monotones. Un panaché de sensations, un mélange entre douceur et chaleur font monter la température. Alternez entre les caresses, les pressions, les fessées… n’hésitez pas à frapper moins forte que la fois précédente ou plus fort selon ce que vous percevez chez votre partenaire. Le jeu n’en sera que plus imprévisible et donc excitant. 

Le top 6 des meilleurs accessoires pour une fessée BDSM

accessoires bdsm

Pour maîtriser l’art de la fessée érotique dans le BDSM, n’utilisez pas que la main. Oui, les fessées à la main sont douces et légères, mais elles manquent de piquant. De nombreux accessoires bdsm sont à votre disposition dans notre boutique pour que les plaisirs soient variés. 

  • Le paddle : c’est un instrument en bois qui a la même forme que l’instrument de sport dont il tient son nom. Il est très populaire dans l’univers BDSM pour administrer des fessées. Plusieurs tailles et formes sont disponibles. Et la douleur du paddle dépend vraiment de la tenue que vous portez, du poids de l’accessoire et du matériau ;
  • La cuillère en bois : c’est l’un des accessoires les plus utilisés pour des fessées mineures. Il n’est pas très apprécié des soumis, mais il ne cause pas de dégâts ;
  • La brosse à cheveux : elle est un accessoire que vous n’avez pas forcément besoin d’acheter, parce que vous l’avez certainement déjà chez vous ;
  • Une cravache ou une canne : elles sont très piquantes (aussi bien la canne que la cravache) et conviennent aux punitions pour les délits graves commis par le soumis ;
  • Une ceinture : un outil fondamental ;
  • Le fouet ou le martinet : accessoire basique pour un couple BDSM. 

fessee


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos nouveaux articles dans votre boite email.